• Sphère Ministérielle Ousmane Tanor DIENG de Diamniadio – Bâtiment A Sénégal
  • infos@agriculture.gouv.sn

Lancement au nom du Premier Ministre, l’atelier d’élaboration de la Stratégie de la souveraineté alimentaire (SAS)

Catégorie: Actualité Publié le 10/11/2022

En présence de ses collègues,Pape Sagna Mbaye,Ministre des Pêches et de l’Economie maritime et Monsieur Aly Saleh Diop,Ministre de l’Elevage et des Productions animales,le MAERSA, M.Aly Ngouille NDIAYE, a informé l’assistance du défi planétaire, car selon lui: « L’Organisation mondiale pour l’alimentation et l’Agriculture (FAO) et autres organes scientifiques crédibles s’accordent sur environ 70%, la hausse de la production agricole nécessite, à l’horizon 2050,pour nourrir la population mondiale ».

Monsieur Aly Ngouille NDIAYE,Ministre de l’agriculture, de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire(MAERSA),a présidé au nom de Monsieur Amadou BA,Premier Ministre, l’atelier de lancement de l’élaboration de la Stratégie de la souveraineté alimentaire (SAS) du Sénégal,ce jeudi 10 novembre 2022, à l’auditorium du MAERSA,sis aux sphères ministérielles-Ousmane Tanor DIENG.

Fort de ce constat, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République, en plus de donner de nouvelles missions et attributions au dit ministère de l’agriculture, de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire,( Ministère de l’Agriculture du Sénégal – Maersa),décline clairement un enjeu majeur de « souveraineté alimentaire» et lui assigne un délai pour rendre un livrable.

En charge de piloter donc, l’élaboration de la SAS, le MAERSA, a convié plusieurs ministères, services concernés, partenaires techniques et financiers, Organismes communautaires de bases,Société civile, producteurs, collaborateurs, entres autres participants à cette réflexion.

Un portage de vision stratégique adossé à un pôle organisationnel et commercial bien apprécié par le Ministre Papa Sagna Mbaye qui, a poursuivi la présidence de cette rencontre.

Très attendu, ce document en cours d’élaboration par les acteurs du projet, malgré les délais courts, se veut une immersion très profonde pour une feuille de route réaliste, inclusive, réalisable et une réponse aux préoccupations de la souveraineté alimentaire.

%d blogueurs aiment cette page :