• (+221) 33 859 65 99
  • infos@agriculture.gouv.sn
  • Sphère Ministérielle de Diamniadio, Ousmane Tanor Dieng, Dakar, Senegal
Bulletin d’information D.A. n°003

Bulletin d’information D.A. n°003

La crise sanitaire de la Covid 19 a mis en évidence la forte interdépendance de l’économie mondiale et a négativement impacté les prévisions de croissance au niveau national. L’agriculture fait partie des quatre (4) secteurs qui ont été identifiés pour jouer le rôle de moteurs de croissance. Cependant, le système agricole, malgré sa résilience face au choc, peine à assurer la sécurité alimentaire de la population. En
effet, malgré une hausse de l’offre alimentaire (114 % de suffisance des apports énergétiques en 2018 contre 112% en 2017 selon FAOSTAT 2020) la sécurité alimentaire et nutritionnelle reste toujours préoccupante. Cette situation risquerait de s’aggraver avec la pandémie qui a perturbé les
chaînes d’approvisionnement alimentaire et pourrait remettre en cause les aspects fondamentaux de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.
La crise a ainsi fait ressortir de nouveaux défis, en plus de ceux identifiés dans la phase II du PSE, liés à la promotion d’une agriculture intensive, abondante, de qualité et résiliente telle que définie dans le PAP 2A pour la relance de l’économie.
Le gouvernement du Sénégal a ainsi pris la forte décision de renforcer le soutien aux systèmes de production pour augmenter la productivité et assurer l’autosuffisance en céréales (riz, maïs, mil, sorgho), afin de favoriser la résilience des ménages ruraux. Pour ce faire, le Programme national d’Autosuffisance en Riz (PNAR), sera soutenu par un important programme de relance et de développement des cultures céréalières (maïs, mil, sorgho, fonio)[…]